L'histoire du monde par les mythes A TRAVERS MES REVES, DES IMAGES, DES MOTS, DES DOCUMENTS, DES PHOTOGRAPHIES... LES ARTICLES ET LES PAGES SONT MISES A JOUR ET AMELIORES REGULIEREMENT. JE VOUS INVITE A LES RELIRE

La malbouffe et la Grande distribution, le "serment d'hypocrite" ...

Lougris qui rêve

 

La malbouffe et la Grande distribution, le "serment d'hypocrite" ...

   

mort-au-rat-01.JPG   

OGM-danger-logo-01.JPG

http://www.ogmdangers.org/action/tract/

 

 

La grande illusion

 

article recopié sur le Canard Enchaîné 17 nov 2010

 

D'accord, la grande distribution a tué le petit commerce et bousillé les entrées des villes, mais ne faisons pas la fine bouche, en contrepartie elle a rempli notre Caddie® d'un tas de chouettes produits. Comptez 10000 références: il suffit de regarder dans le rayons la ribambelle de yaourts, biscuits, tablettes de chocolat, plats cuisinés en tous genres, quelle abondance! Sauf que tout ça c'est du vent, comme le démontre, de manière implacable, un ancien directeur de recherche agronomique. Dans son livre « L'alimentation durable », qui sort très discrètement cette semaine (Odile Jacob – 21 Euros 90) Christian Rémésy, spécialiste en nutrition, passe à la moulinette le contenu de nos chariots. Bilan des courses: lesdeux tiers sont des produits industriels transformés, fabriqués avec pas plus d'une dizaine d'ingrédients de base. Toujours les mêmes. Des « ingrédients de remplissage » dans le jargon. Du sucre la plupart du temps ajouté sous forme de sirop de glucose, de la matière grasse végétale comme l'huile de palme blanchie avec des solvants, des sous-produits de l'industrie laitière tels que la caséine, une protéine que l'agroalimentaire et les fabricants de peinture utilisent comme liant. Ajoutez-y des farines à gogo, c'est à dire tellement raffinées qu'elles ne valent plus grand chose sur le niveau nutritionnel, et le fameux amidon, que l'on retrouve un peu partout, juste pour donner du volume aux produits. Le tout réhaussé de sel et de saveurs artificielles: « Plus de la moitié des aliments ont maintenant le goût manipulé par les arômes », précise Rémésy. Une malbouffe qui rapporte: « Plus le produit est transformé, plus la marge est importante ». Et tant pis si en prime, question santé, on déguste. La grande distribution expose la population à une offre alimentaire à risque », s'énerve le chercheur. Voilà un livre qui a peu de chance de se retrouver en tête de gondole...

 


 

Commission de Transparence de la Haute Autorité de la santé.

 

Pas grave, maintenant on a le Multaq de Sanofi qui coûte 89 Euros mais qui n'est pas plus efficace que l'ancien Cordarone contenant de l'amiodarone qui traitait tout aussi bien l'arythmie cardiaque mais qui est passé dans le domaine public comme médoc générique et ne coûte plus que 9,83 Euros. Bien sûr il fallait l'aval de la Commission de Transparence de la Haute Autorité de la santé... Ben c'est fait.  Et avec 65% de remboursement par la sécu pour le Multaq... Le trou de la sécu n'est-il pas fait pour se creuser!

Sanofi, ça nous rappellerait bien un certaine grippe!

 

 

Le cercle vicieux en somme : On nous rend malade py après on nous  soigne! Mais c'est fortuit !

 

Trop facile, Hein!

 


 

SUR LE WEB,

A BOIRE ET A MANGER

POUR TOUS LES GOUTS

FAITES VOUS VOTRE AVIS

 

Paraîtrait que la NSA a pris une participation dans le Dailymotion ! Merde!

 

vaccinator-1

    

 

vaccination-obligatoir-suisse-01.JPG 

 

h1n1 le réveil 01   


   

La suite

 

Que viennent faire les médecins dans la malbouffe?

Ben ils nous donne des médoc tiens!

Et ils ont le droit de s'exprimer quand même!

Et d'augmenter leurs revenus aussi. 

Voir ce blog québécois:

http://lexcellenceaunprix.org/2010/01/30/une-taxe-sur-la-malbouffe/

 

 

Une initiative de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

 

Tout le monde le sait maintenant, la malbouffe a un impact négatif sur la santé… Et les maladies cardiovasculaires, le diabète et l’obésité font de plus en plus de ravages dans nos sociétés. On vise ici un certain type d’aliments (croustilles, friandises, boissons gazeuses, etc.) et non des repas… L’idée de taxer la malbouffe vise un triple objectif : inciter les gens à modifier leurs habitudes alimentaires donc à manger mieux, prévenir l’apparition de maladies graves nécessitant des suivis médicaux récurrents et coûteux et réaliser des économies à long terme en matière de soins de santé. Effet, la création d’une taxe « prévention santé » de 15 % sur la malbouffe pourrait rapporter jusqu’à 350 millions de dollars par année dans les coffres du gouvernement.

 


 

 

Allez, j'attaque :

 

Ben bien sûr, plutôt que de limiter la malbouffe,

on ferait une taxe qui engraisse  les complices de la bouffe industrielle!

*

En core une fois, c'est mauvais pour la santé, mais ça continue.

 

C'est une affaire de gros sous!

Ben ça serait ty pas un peu volontaire

pour maintenir la population crétinisée et affaiblie

dans le fameux cercle vicieux

"Je te rends malade et après j'te donne des médocs"!

 

Qu'est-ce que je suis *mala lengua!

mdr

 

*mauvaise langue, défaitiste, langue de pute, rebel ...

 

 

"Le serment d'hypocrite"

ou

petite leçon de déculpapilisation ordinaire:

 

Le discour de tous les jours

 

Y paraîtrait que les femmes n'ont plus le temps de faire de la bonne nourriture naturelle de nos mamans et que c'est pour ça qu'il y a des plats tout préparés vec plein de merde dedans! C'est peut-être un peu facile ça. Ces femmes là n'ont jamais demandé qu'on nous empoisonne! Même si elles sont complices de cette politique fomentée qui continue de mettre du paraben ou de l'huile de palme partout!

C'est bien connu que les nanas ont la "fièvre acheteuse"! Faut les voir dans les rayons de cosmétiques. D'abord elles sentent le produit, tout en fermant les yeux sur les ingrédients. Py elles achètent en se disant: "Ben on achèterait plus rien !"

Py les mecs là-dedans! Ben eux y sont pas mieux, les bonobos, vec leur shampoing qui sent la mort. Ben ouai, mais faut bien vivre avec son temps, hein! Ou alors faut aller élever des chèvres dans le Larzac!

En justice, les complices ... On les fou en taule, non!

Remarque, c'est ben vrai que c'est le parcours du combattant de trouver des produits sans toutes ces merdes dans son supermarché préféré! Py même dans les produits bio ya de l'huile de palme, sans rire! Même que, comme ça, yen a qui soupçonnent le Bio d'être pareil! Ben pour rappel, le Bio a un cahier des charges précis, la première charge c'est qu'il n'y aie pas d'OGM ... C'est pas rien ça! C'est vrai qu'en France ou ce qu'il en reste, ya que même pas 2% de surface pour le Bio, contre 20% en Italie! Sont fous ces Italiens!

 

Vacherie: Mais c'est pas les chèvres le bétail ...

 

Sarko-et-la-chevre-01.jpg

  Nicolas fait un calin au bétail!

Qui c'est qui disait que "les Français sont des veaux"?

 

 

MORT-DE-RIRE-01_html_m7dafc74a.gif

 

 

   

Commentaires