L'histoire du monde par les mythes A TRAVERS MES REVES, DES IMAGES, DES MOTS, DES DOCUMENTS, DES PHOTOGRAPHIES... LES ARTICLES ET LES PAGES SONT MISES A JOUR ET AMELIORES REGULIEREMENT. JE VOUS INVITE A LES RELIRE

Howard Gutman - un Juif - défie Israël

Lougris qui rêve

Où se cache vraiment la bête immonde

je vous invite à regarder la hauteur du mur

érigé par Israêl pour parquer les Palestiniens qui leur font si peur !

  préambule

 

La déclaration Balfour

Wikipédia

 

Cher Lord Rothschild,



    J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.


Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour »

 

.................................................................................................................

 

 

Howard Gutman défie Israël, histoire d’un conflit sans fin

 

39170121_ID2877137_96584718_164632_01KMT6_0-copie-1.JPG

Howard Gutman, ambassadeur des Etats-Unis en Belgique

http://www.wikistrike.com/article-exclusivite-wikistrike-howard-gutman-defie-israel-histoire-d-un-conflit-sans-fin-91339800.html

 

Une organisation reconnue dans le monde entier pour sa mission qui consiste à protéger le patrimoine de l’humanité entière, sans aucune forme de discrimination, vient de commettre l’irréparable, l’impardonnable même serais-je tenté de continuer, connaissant par expérience la moralité fantôme des bourreaux qui l’accablent.

Pour avoir reconnu le droit à l’existence des Palestiniens et à leur culture ancestrale, les Etats-Unis ont en conséquence suspendu leur aide financière à la bête immonde qui n’est autre que l’UNESCO, dont le seul crime est de reconnaître qu’un Palestinien est un être humain qui doit avoir des droits comme tout le monde, qu’il est capable d’amour et de productions artistiques, de savoir-faire artisanal, d’intelligence politique et de sentiment spirituel élevé, etc. L’Etat d’Israël, allié des américains, montre encore une fois l’étendue de son influence néfaste dans le monde et de son fascisme sans bornes.

On parle aujourd’hui de citoyens du monde, mais les Palestiniens le sont-ils ? Les habitants de la bande de Gaza aimeraient se prévaloir du titre de citoyens du monde, mais lorsque l’on vit derrière des murs, comme dans une prison à ciel ouvert, il est difficile dans un tel contexte de se fraterniser avec cette idée qui n’est pour eux qu’une étoile dans la nuit, une chose à jamais inatteignable.


no_wall_palestine_big_wall_bg-c907a.jpg

 

Récemment, plusieurs organisations juives ont exigé que le président américain Barak Obama prenne des mesures sévères et catégoriques contre son ambassadeur en Belgique Howard Gutman, qui a déclaré que l’antisémitisme des musulmans provient du conflit israélo-palestinien.

L’ambassadeur Howard Gutman, qui est juif, a fait ces remarques lors d'une conférence jugée controversée sur l'antisémitisme organisée par l'Union européenne juive à Bruxelles la semaine dernière.
«Une distinction doit être faite entre l'antisémitisme traditionnel, qui doit être condamné, et la haine des Musulmans pour les Juifs, qui découle du conflit en cours entre Israël et les Palestiniens", aurait osé dire Howard Gutman devant la très démocratique Union juive européenne ; il aurait même osé rajouter qu’ « un accord de paix pourrait sensiblement diminuer l'antisémitisme musulman. »

En réaction aux menaces et aux pressions des « organisations juives internationales », la Maison Blanche a fait un communiqué pour se distancier de la bête immonde, j’ai nommé Howard Gutman : "Nous condamnons l'antisémitisme sous toutes ses formes, et nous assurons qu'il n'y a aucune justification pour les préjugés contre le peuple juif ou contre l’Etat d’Israël ", indique le communiqué.

Mais le candidat présidentiel républicain Newt Gingrich, a rejoint le camp du gouvernement israélien et des organisations juives internationales qui prétendent qu’une sanction verbale n'est pas suffisante.
Howard Gutman, avocat de profession, a été nommé ambassadeur en Belgique après avoir contribué lourdement à la collecte de fonds pour la campagne présidentielle d’Obama.

Consternante et significative est la réaction épidermique et haineuse, autant que tristement malhonnête, des organisations juives internationales qui ne sont rien d’autres que des mafias qui délimitent le terrain de la liberté d’expression. Un jour, il faudra bien rappeler à ces fous que le monde n’est pas leur propriété privée, qu’il existe encore des hommes et des pays libres qui ne sont pas tombés sous le joug de leur autorité cruelle.

Il est désormais interdit d’expliquer aux populations du monde que les musulmans peuvent être fragilisés psychologiquement par 60 ans de crimes abominables perpétrés en Palestine, eux, témoins impuissants du massacre et du système d’apartheid pratiqué en Palestine par les israéliens, crime d’apartheid reconnu par le tribunal Russel depuis le lundi 7 novembre 2011 en Afrique du Sud, tribunal à l’importance considérable, lequel est également connu sous le nom de Tribunal international des crimes de guerre qui fut fondé par Bertrand Russell et Jean-Paul Sartre en novembre 1966, information étrangement occultée dans les médias occidentaux.

Nier des crimes c’est nier la souffrance des victimes, c’est refuser de voir et de rencontrer des dizaines de milliers de familles amputées par l’absence de leurs enfants exterminés sous des pluies de bombes qui noircissent le ciel, masquant de façon interminable le soleil de la liberté et de la justice qui ne luit plus en Palestine depuis 1948, date de la création de l’Etat d’Israël.

C'est sans doute la conscience d'avoir été victime qui permet à l’Etat d’Israël de devenir oppresseur du peuple palestinien, de s’ériger juge et bourreau au mépris de tout droit international et des conventions de Genève. Le mot "Shoah", qui, avec les mots « juif » et « antisémite », est le mot le plus puissant du monde, lequel incarne un destin de bouc-émissaire devenu une réalité presque mythologique étant donné que l’Etat d’Israël est à présent la 4e puissance nucléaire du monde, balayant d’un revers de main la souffrance des autres (l’esclavage des noirs, les 100 millions de morts des goulags, etc), devient la légitimation du colonialisme, d'un apartheid et d'une ghettoïsation pour les Palestiniens, détruits, infériorisés au rang de choses inutiles et dérangeantes par les israéliens, n’opposant que des actes sporadiques de résistance tragique ou de terrorisme suicidaire et désespéré, comme le cri d’un peuple martyr que plus personne ne veut entendre. Je le dis haut et fort, si les Palestiniens étaient chrétiens, l’Europe resterait-elle sourde, aveugle et muette devant un tel carnage ? Je n’en suis pas sûr. Je ne sais pas ce qui est le plus grave, le racisme passif et complice des européens ou la barbarie à visage découvert des israéliens ?

On a peine à imaginer qu'une nation d’anciens nomades, issue du peuple le plus longtemps persécuté dans l'histoire de l'humanité, ayant subi les pires humiliations et le pire mépris, soit capable de se transformer en l’espace de quelques décennies seulement en un peuple aussi vindicatif, aussi méprisable, aussi fasciste et colonialiste, s’érigeant juge et bourreau, à croire qu’être le peuple élu de Dieu ne lui suffisait plus il lui fallait devenir Dieu lui-même, à l'exception bien sûr d'une admirable minorité qui éprouve tout de même des difficultés immenses pour faire entendre sa voix.

Comme disait Victor Hugo : « Dans l'opprimé d'hier l'oppresseur de demain », cette phrase devrait être inscrite en gros sur le mur que les israéliens ont érigé pour isolé les Palestiniens comme des bêtes, phrase qui se répéterait à l’infini, comme un miroir qui repousserait les balles et les bombes, comme si Dieu leur disait, « pauvres fous, contemplez vos crimes. » Ils ont apparemment oublié le commandement de Moïse : « tu ne tueras point. » Les israéliens sont perdus dans une colère peuplée de fantômes et de dogmes stupides et absurdes, ne respectant même plus leur propre religion, que sont-ils sinon des âmes perdues emprisonnées dans des fusils ?

Ils n’ont pas compris l’origine du nazisme, ils sont devenus les meilleurs enfants du nazisme qu’ils prétendaient combattre, ne comprenant rien des erreurs du passé. N’ont-ils pas compris que l’impérialisme, que la colonisation déclenchera toujours du terrorisme, de la résistance, aussi sûrement que le jour succède à la nuit ?

L'argument de la défense à tout prix n'a pu jouer qu'en ressuscitant chez les Israéliens la peur et les fantômes d'Auschwitz, en redonnant à un passé enterré depuis longtemps un cadavre hallucinatoire qui se croit encore vivant.

En Occident, les médias parlent sans cesse de la guerre israélo-palestinienne, la guerre israélo-palestinienne, mais où voit-on une guerre ? Ce terme est un concept-marketing crée par le gouvernement israélien et leurs alliés américains, répété en leitmotiv dans tous les médias occidentaux soumis de manière honteuse à l’hégémonie de ce mensonge finalement atrocement moderne, et je dirais à la fois tragiquement ancien, dans le seul et unique but de disqualifier tout intellectuel ou journaliste sérieux qui voudrait ne serait-ce qu’évoquer, ou osons le mot, commenter, ce qui se déroule devant nos yeux depuis maintenant 60 ans en Palestine, c'est-à-dire un génocide ethnique autant que culturel, organisé avec méthode et minutie, mais dire cela, c’est comme s’autoproclamé sur la place publique antisémite, cannibale et violeur d’enfant, les préjugés et la propagande de guerre ont la dent dure, on préfère toujours insulter l’autre plutôt que de répondre de ses actes ; la guerre israélo-palestinienne, les gens doivent comprendre que cette fausse symétrie camoufle la disproportion des moyens, la disproportion des morts, c’est une guerre de chars, d’hélicoptères, de missiles et de bombes made in Israël qui combattent contre des pierres et des cris de gens miséreux. Cette fausse symétrie masque la totale inégalité dans le rapport des forces et l'évidence simple que le conflit oppose des occupants qui aggravent leur occupation illégitime et des occupés qui aggravent leur résistance autant que faire se peut.

Tout ceci nous fait dire qu’aujourd’hui, il y a, au cœur même de Jérusalem, un divorce effroyable concernant le mur des lamentations : les mensonges et la haine déguisés en prière sont pour les israéliens, mais ce sont les murs et les lamentations qui sont pour les palestiniens. Voilà le tableau de la vérité à laquelle on assiste avec un certain effroi, dans cette région du monde dévastée par la banalisation de la haine et de la folie du colonialisme.


palestine-0.jpg

 

Tout se passe comme si une loi du silence, autant absurde que douteuse, écrasait de tout son poids le monde intellectuel et médiatique occidental, comme si une collusion au nom d’une cause inconnue du grand public étranglait la moindre esquisse de critique, une collusion internationale qui n’ose pas dire son nom mais qui existe bel et bien, gravement menacée qu’elle est par des exactions immondes et des noms précis qui s’accumulent de jour en jour et d’année en année, jusqu’à en devenir même insupportable.

L’affaire Howard Gutman et la suspension de fonds financiers américains à l’UNESCO en témoignent.

WikiStrike soutient et remercie L’Unesco pour son amour de la justice, pour son courage et son désir profond d’une paix entre les peuples.

Si vous lisez ceci, c’est que vous êtes la Résistance.

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

Nous vous redonnons ici les 10 critères requis de l’Unesco pour entrer au patrimoine mondial :

La mission principale de la liste du patrimoine mondial est de faire connaître et de protéger les sites que l’organisation considère comme exceptionnels. Pour ce faire, et dans un souci d’objectivité, ont été mis en place des critères. À l'origine, seuls existaient les sites culturels (1978), dont l'inscription sur la liste était régie par 6 critères. Puis, suite notamment à un souci de rééquilibrer la localisation du patrimoine mondial entre les continents, sont apparus les sites naturels et quatre nouveaux critères. Enfin, en 2005, tous les critères ont été fondus en 10 critères uniques applicables à tous les sites. Ce sont les suivants :

ou (I) : Représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain.

ou (II) : Témoigner d'un échange d'influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l'architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages.

ou (III) : Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue.

ou (IV) : Offrir un exemple éminent d'un type de construction ou d'ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l'histoire humaine.

ou (V) : Être un exemple éminent d'établissement humain traditionnel, de l'utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer.

ou (VI) : Être directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des œuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle.

ou (VII) : Représenter des phénomènes naturels ou des aires d'une beauté naturelle et d'une importance esthétique exceptionnelles.

ou (VIII) : Être des exemples éminemment représentatifs des grands stades de l'histoire de la Terre.

ou (IX) : Être des exemples éminemment représentatifs de processus écologiques et biologiques en cours dans l'évolution et le développement des écosystèmes.

ou (X) : Contenir les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique.

 

« Le patrimoine est l’héritage du passé, dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir. »

— Extrait de la convention de 1972.

 

Source :

wikipédia

www.WikiStrike.com

 

Mon commentaire

 

Je suis maintenant persuadé qu'une frange "illuminée" de la juiverie maintient son peuple sous le joug . Certains d'entre eux ont des desseins inavouables et ont eu des tractations secrètes pour créer l'Etat d'Israël au prix de bien des compromissions dont les livres d'histoire ne nous parle pas . Il faudra se mettre enfin à éluder tout ce qui se cache derrière la déclaration Balfour ...

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Une question :

Qui sont vraiment les Rothchild ?

 

?????????????????????????????????????????????????

 

Voici de liens

pour comprendre pourquoi certains juifs rentre en résistance

contre les "sionismes" d'Israël .

 

 

http://lougris.over-blog.com/article-adolf-et-les-rothchild-84161449.html

 

http://lougris.over-blog.com/article-judaisme-n-est-pas-sionisme-ouf-62149990.html

 

http://lougris.over-blog.com/article-guantamo-cia-et-hollywood-60394383.html

 

http://lougris.over-blog.com/article-la-redemption-de-schindler-102525679.html

 

 

Commentaires